AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : To Mandragore
Points de la maison : 148
Gallions : 0

Le personnage
Baguette: Bois de chêne blanc et tige de lierre grimpants. Elle mesure 25,30 cm. Très souple.
Chaudron:
Maison: Gryffondor

MessageSujet: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mar 2 Sep - 13:04


• Aelita C. BLACKROSE •




feat. Nicolas Pletz

11 ans • Célibataire • Élève • Née-Moldue • Ecosse (Royaumes-Unis)
.Mon histoire
PROLOGUE


On raconte que la magie est à l'origine de notre vie. Que c'est notre berceau à tous ; qu'elle nous a façonné et qu'elle fait partie de nous. Quelqu'un m'a dis un jour que si on restait immobile assez longtemps, on pouvait apercevoir les traces d'une lutte secrète ; opposant les forces de la magie blanche et celle de la magie noire. Et que la survie même de notre monde dépendrait du résultat de ce combat. Si vous n'y croyez pas, regardez de plus près. Et si vous n'y croyez toujours pas, regardez d'encore plus près.


UNE ETOILE SUR LA TAMISE
~ CHAPITRE 1 ~


C'était une nuit d'hiver. La neige avait recouvert le sol de son manteau blanc et la poudreuse étincelait sous la lumière douce et mystérieuse de la lune et des étoiles. Les cheveux roux reflétant la lumière blanche des ampoules de la clinique faisaient ressortir ses petites joues roses et ses yeux bleus. Elle ne pleura pas et fut placée sous surveillance. Aeterna ne put voir sa fille que deux semaines après l’avoir mis au monde. Entre temps elle s’était rétablit de son accouchement et son frère John Buxton était revenu d’un voyage au Japon.

John grimpa les marches de la clinique vers la maternité où sa sœur, Aeterna, l’attendait avec impatience. Il arriva dans le couloir et n’eut aucun mal à reconnaître la benjamine de la fille grâce à ses cheveux roux ; mais son air angoissé ne lui était pas familier. Il se dirigea vers elle à grand pas assurés et l’interpella en levant la main. Aeterna entendit son appel et se retourna vers lui en essayant tant bien que mal de cacher sa peur.

« John, fit-elle, comment vas-tu ? Je suis contente que tu ais pu te libérer pour venir ici. »

Elle lui adressa un sourire chaleureux que son frère lui rendit avant de se tourner vers la vitre où, au travers, on voyait une dizaine de nouveaux nés. Il se mordit la lèvre inférieure en apercevant une tignasse rousse flamboyante. Aelita venait d’être rapatrier parmi les autres bébés qui se portaient bien. Aeterna expliqua à John que les médecins avaient regardé Aelita sous toutes les coutures et n’avaient pu en déduire que ça car la petite fille n’avait physiquement rien cependant pour une raison inconnue elle n’avait pas crié une seule fois depuis qu’elle était née. Alors il fut dis qu'Aelita avait subit un soit-disant choc émotionnel lorsque que Aeterna avait accouché d’elle.

- Les médecins disent qu’elle pourra sortir dès demain,continua Aeterna. Je suis si contente.

Il eut un silence pendant que John regardait autour d’eux comme si il cherchait quelque chose d’important avant de se remettre face à la vitre et de lâcher d’une voix mécontente :

- Georges n’est pas là ?

Aeterna se tourna vers lui les sourcils froncés et les yeux lançant des éclaires avant de dire d’une voix froide qui n’admettait aucun commentaire et aucune moquerie, juste de la compréhension et de la délicatesse.

- Il est en voyage d’affaire pour... Enfin tu sais. Il n’a pas pu venir… Je pense que tu peux le comprendre.

John lâcha un sourire en repensant au Noël précédent la naissance de Aelita. Il n’avait pas pu venir car il venait de faire l’acquisition d’un château en Ecosse. Reculé dans les montagnes, la nouvelle de la grossesse de sa sœur et de son invitation à venir pendant les vacances ne lui étaient parvenues qu’en février. Il resta donc à contempler sa filleule et nièce. Il regarda sa montre et dit au revoir avant de partir.


ÉTÉ ET MAGIE CACHÉE
~ CHAPITRE 2 ~


On le voit bien. Aelita ne passa pas beaucoup de temps avec son père, ni même avec sa mère. Se fut pour elle un vide étrange qu’elle combla par des amis imaginaires et magiques. Mais s’était sans compter sur son oncle John et son cousin Anthony qui l’aidèrent à passer des vacances agréables en bonne compagnie.

Il faisait une chaleur à en mourir. Aelita et Anthony étaient tous deux montés dans le château de l’oncle John. Ils jouaient à cache-cache ou encore à chat. La petite fille avait fait deux ans et son cousin quatre. Malgré leurs deux ans de différence, ils s’amusaient comme des petits fous. Aelita venait de se cacher dans une ancienne malle pendant qu’Anthony comptait. Il allait commencer à chercher quand l’Oncle John les appela. Tous deux abandonnèrent leur jeu pour venir devant son fauteuil en velours rouge. Ils savaient pertinemment que John avait quelque chose à leur proposer mais pour cela il fallait gagner le droit de savoir se que s’était et pour se faire, ils devaient se tenir convenablement. Pendant cinq minutes, l’Oncle John fit mine de ne pas les voir et faisait semblant de lire un bouquin mais quand il vit le sourire de sa nièce, il ne put s’empêcher d’arrêter de lire pour leur dire qu’il devait partir au village pour acheter des fruits et des légumes juste après il devait passer par la rivière pour une partie de pêche mais il ne voulait pas la faire tout seul… Après un moment d’hésitation, il se pencha vers les enfants et leur demanda :

- Voulez-vous venir avec moi ?

La réponse ne se fit pas attendre. Les deux bambins sautèrent dans ses bras, le couvrant de baisés. Puis ils allèrent chercher des maillots des bains ainsi que des cannes à pêche et des bottes en plastique. En dix minutes ils furent prêts. L’oncle John chargea les cannes à pêche dans une charrette en bois peint et l'harnacha au cheval de trais qu’il avait. Aelita arriva vêtue d’une petite robe rose claire et d’un chapeau de paille orné de fleurs blanches et roses. Anthony, lui, avait prit un short rouge et un T-shirt blanc. Il avait mis sur sa tête une casquette assortie à son short et des bottes semblables à celles de Aelita sauf qu’elles étaient jaunes et non roses. John aida la petite Aelita à monter à l’arrière pendant qu’Anthony montait sur le petit banc à l’avant. La descente fut longue mais les enfants étaient heureux de sortir avec l’oncle John, surtout lorsqu’il s’agissait d’aller pêcher. Une fois les fruits achetés, ils ne dirigèrent pas vers le château mais vers un petit chemin de terre menant à la rivière qui prenait sa source dans ces montagnes.

- Vous faites attention les enfants !!
- Mais oui tonton, fit Aelita avec son éternel sourire.
- Ne t’en fais papa, confia Anthony, je la surveille.

Monsieur Buxton ne put s’empêcher de sourire. Aelita sortit sa canne à pêche et se plaça sur un rocher afin d’y être à l’aise. Son cousin vint la rejoindre pendant que son oncle restait plus bas. Ils ne virent donc pas quelques moments magiques que seul l’oncle pouvait leur faire voir. Quand ils redescendirent du rocher, ils avaient les paniers pleins à craquer de poissons. Tous trois rentrèrent, l’oncle portant Aelita sur ses épaules et Anthony guidant le cheval en tenant les rênes du banc, épargnant des charges supplémentaire. Aelita parcourra les derniers mètres à pieds courant sur le chemin à la recherche de fleurs et de papillons. Ils rentrèrent vers 18h30. A ce moment là, Aelita ne soupçonnait pas encore son oncle d’être plus magique qu’il n’en avait l’air, ni elle d'avoir certains pouvoirs très particuliers. Lorsqu’elle se coucha et qu’elle ferma les yeux pour s’endormir, elle pensait à cette heureuse journée qu’elle avait passée.


UNE PERTE TRAGIQUE
~ CHAPITRE 3 ~


Aelita grandit et avec elle, sa beauté et son courage… Mais comment peut-on penser qu’une adorable petite fille peut détenir un grand pouvoir ? La jeune découvrit ses premiers pour lorsque qu’elle déménagea pour vivre complètement chez son oncle. Ses parents étant trop absorbés par leur travail, l’oncle John se proposa d’élever la petite Aelita qui venait de faire ses cinq ans. Bien sûr, Anthony était retourné en Angleterre et ne pouvait pas revenir car il y restait aussi durant les vacances pour des cours à domicile. Aelita vivait donc seule avec son oncle dans un château surplombant un petit lac. L’innocence des enfants peut amener de gros problèmes ou de grandes occasions des s’amuser.

Aelita venait d’arriver dans le château afin d’y vivre. Ses parents la serrèrent contre eux et le père de la fillette posa un genou à terre pour se mettre au niveau de sa fille. Il sortit une boite de sa poche et la tendit devant lui. Aelita la prit et l'ouvrit pour y découvrir un sublime pendentif en améthyste. Son père le lui accrocha autour du cou et embrassa sa fille de tout son amour.

- Écoutes bien ton oncle, ma chérie.

Ils montèrent dans une voiture grise qui les amèneraient à un jet privé afin d’aller à un repas d’affaire pour madame et une réunion importante pour monsieur et madame Lilium. Aelita resta contre la jambe de son oncle regardant disparaître ses parents dans la voiture. Elle se sentait exténuée par le voyage qu’elle venait de faire. Avec lenteur elle se dirigea vers les marches de pierre et s’allongea dessus tendit que John allait fermer les grilles. Lorsqu’il revint au niveau des marches, Aelita s’était endormie. Avec un sourire il passa ses bras sous ses jambes et sa nuque afin de la soulever sans la réveiller et la porta dans sa chambre où il entreprit de lui enfiler sa chemise de nuit et de la coucher. Après quoi il descendit dans le petit salon pour bouquiner un peu. Il ne fit pas attention à l’heure et s’endormit devant la cheminée, son livre sur le ventre, la tête en arrière. Se fut un cri aigu qui le fit se réveiller dans un sursaut. Le cri venait de la chambre de sa nièce. Sans réfléchir il monta quatre à quatre les marches et pénétra dans la chambre telle une tornade. Aelita avait les yeux révulsés. Agitée de tremblements incontrôlables elle parlait d’une voix à glacer le sang comme si se n’était pas elle qui parlait mais bien un monstre. John n’osa pas s’approcher et Aelita tomba soudain du lit se qui eut pour effet de la faire se réveiller et cesser sa transe. Elle se mit à pleurer sans savoir pourquoi.

- Aelita ! Viens là, ma petite. Viens là…
- Tonton… fit la petite fille entre deux sanglots.

Elle se précipita vers lui et enfouit sa tête dans le torse de cet homme grand et protecteur. L’oncle John tenta de la réconforter et finit par la faire dormir avec elle. Il ne lui demanda pas se qu’elle avait vu mais loin, très loin d’eux un avion venait de s’écraser en plein dans les Alpes. Les corps des parents de Aelita ne furent pas retrouver mais ils n’arrivèrent jamais à leur rendez-vous. 


VÉRITÉ
~ CHAPITRE 4 ~


Les années continuèrent à s'écouler. Aelita était toujours restée la même petite fille heureuse et enjouée. Ce jour-là, s'était son anniversaire. Elle allait fêter ses neuf ans. Aussi, son oncle avait préparé une petite journée spéciale à cette occasion. La fillette était l'une des filles les plus appréciée de son école dans le village voisin. Son oncle avait donc décidé de faire venir au château un groupe assez conséquent de camarades de la petite fille. Ils devaient tous arriver pour deux heures de l'après-midi. Aelita était, bien sûre, tenue hors du secret pour plus de surprise. Et pour une surprise, s'en était une de taille. Elle n'avait jamais fêté son anniversaire qu'avec son oncle durant les quatre dernières années.

Aelita était assise sur un banc devant sa fenêtre. Elle regardait la neige tomber, lentement de l'autre côté de la vitre froide et légèrement embuée, et poussa un soupir. John la regarda dans l’entrebâillement de la porte en voyant son ennui et surtout sa tristesse ; car le jour de la naissance d'Aelita était aussi le jour du décès de ses parents. Il prit une grande inspiration et toqua avant d'entrer. La fillette tourna la tête pour le regarder après avoir essuyer les quelques traces de larme qui humidifiait ses yeux et ses joues. John regarda sa nièce avec un air sévère jusqu'à ce que, tout d'un coup, un sourire éclaire son visage.


- Aelita, il y a une surprise pour toi en-bas.

La fillette le regarda, étonnée, avant de se lever pour saisir la main que son oncle lui tendait. Elle descendit les étages un à un et John lui banda les yeux avant de la conduire dans une pièce sombre. Aelita ne comprenait pas le pourquoi quand soudain... lumière et... musique ! Tout le village était présent dans la grande salle de réception. Tous lui chantaient un joyeux anniversaire ce qui ému grandement la fillette qui ne les avaient ni vu, ni entendu entrer dans le domaine. Elle les remercia tous un à un et la fête commença. Aelita se tourna alors vers son oncle et lui demanda :

- Mais comment ?
- Je les ai fais entrer par la porte Nord.

La fillette se jeta à son coup et l'embrassa vingt fois en le remerciant de tout cœur. La suite de l'après-midi se passa très bien. Aelita joua durant deux heures avec les autres enfants puis se fut l'heure de passer à table pour le gâteau d'anniversaire qui avait été fait spécialement par un artisan en pâtisserie. Ce fut à ce moment là que les choses se gâtèrent. Alors que que tout le monde était assis et que l'un des adultes coupaient le gâteau, John s'effondra soudainement par terre. Aelita se leva et se précipita vers lui.

- Oncle John !

Des parents amenèrent les enfants dans la pièce à côté mais la fillette refusa de les suivre. Elle criait, appelait son oncle, les larmes aux yeux de peur que ce dernier ne décède à son tour. Les urgences furent appelé et une mère de famille s'approcha d'Aelita afin d'essayer de la calmer. C'était peine perdue. La jeune fille s'accrocha à son oncle en pleurant et l'appelant pour qu'il reviennent à lui. C'est alors que le silence se fit après le long cri poussé par une femme qui regardait en direction de la table. Tous suivirent son regard et virent avec horreur cette dernière élevée à trente centimètres du sol. Plus Aelita pleurait, plus la table s'élevait. Personne ne réussit à expliquer ce phénomène mais beaucoup de gens prirent la fuite comme s'ils venaient d'apprendre que le château était hanté ; surtout lorsque tous les meubles du rez-de-chaussé s'envolèrent comme la table. C'est alors qu'Anthony ouvrit la porte de la pièce voisine et entra avant de foncer vers sa cousine pour la serrer dans ses bras. Il lui susurra à l'oreille :

- Aelita... Je t'en pris, calmes-toi.

La fillette se tourna alors vers lui et plongea dans ses bras. Tous les meubles retombèrent bruyamment sur le sol en faisant trembler ce dernier. L'ambulance arriva dans les cinq minutes qui suivirent. Anthony et Aelita passèrent le reste de la journée et de la nuit à l'hôpital, au chevet de John qui s'éveilla durant la nuit.


EPILOGUE


Aelita était assise sur le banc devant sa fenêtre. Elle regardait passer la journée d'été qui arrivait à son terme. Soudain, un « Toc ! Toc ! » la fit se retourner. Son oncle se tenait dans l'embrasure de la porte. Il avait l'air à la fois désolé et heureux. La jeune fille ne comprenait pas pourquoi. Elle avait maintenant onze ans. Deux ans avait eu lieu depuis le malaise de son oncle et l'adolescente gardait en mémoire cette journée à chaque fois qu'elle le voyait. Elle était à la fois soulagée qu'il soit encore en vie et en colère sur le fait qu'il ne lui ait jamais parlé de la magie. Elle tourna la tête et regarda de nouveau par la fenêtre.

- Aelita, est-ce que je peux entrer ?
- …
- S'il te plais, tu ne vas pas me faire la tête éternellement à cause du fait que je t'ai caché que tu étais une sorcière, si ?
-…
- Écoutes-moi. Je ne t'ai rien dis parce que je ne voulais pas que l'on te montre du doigt. Cela aurait été insoutenable autant pour toi que pur moi. - Il alla s'asseoir à côté de sa nièce et retira une mèche de cheveux qui se trouvait devant son visage. - Je ne voulais que te protéger. Tu t'en doutes bien. Hein ?
- …
- Aller, ma belle, cesses de m'ignorer. D'ailleurs j'ai quelque chose qui devrait te faire plaisir. Tiens... - Il lui tendit une enveloppe. - C'est du courrier pour toi.

Aelita la prit, l'ouvrit et la lut. Ses yeux s'écarquillèrent en lisant les lignes écrites à l'encre verte. Elle leva les yeux vers son oncle en lui lançant un regard interrogateur et ce dernier répondit :

- Je n'en sais pas plus que toi. Je ne l'ai pas ouverte mais en revanche j'ai su qu'elle serait pour toi non pas en regardant l'envelopper mais en voyant celui qui l'a amené. C'était un grand duc, et pour ma part, j'ai beau vivre dans un château, je n'ai jamais eu ce genre de lettre. Alors tu en dis quoi ?
La jeune fille le regarda et répondit avec un grand sourire :


- J'en dis que c'est... magique !





.Mon caractère
Aimable • Amusante • Apaisante • Attentionnée • Aventureuse • Combative • Courageuse • Créative • Douce • Empathique • Franche • Gentille • Intelligente • Intuitive • Modeste • Spontanée
Cachottière • Complexée • Manque de confiance • Distraite • Émotive • Envieuse • Imprudente • Naïve • Peu à l'aise à l'oral devant une assemblée • Renfermée • Rêveuse • Secrète • Timide

.I Need...
|-{busy} • La guerre • War is a good for absolutely nothing !!
|-{free!} • Domino, son cousin, son oncle, ses amis, ... • Elle les aimes c'est tout.


(c) CREDIT fiche - Never-Utopia



Dernière édition par Aelita C. Blackrose le Sam 6 Sep - 14:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau magique
1ère année
1ère année
avatar
Date d'inscription : 24/09/2013
Localisation : Sur la tête des nouveaux arrivant
Points de la maison : 0
Gallions : 0

Le personnage
Baguette: J'en ait pas )x
Chaudron: Eut ....
Maison: Et enfin ... ben je les choisis pour les autres !

MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mar 2 Sep - 16:32

Bienvenue à Mandragore jeune fille !

Pour le courage que tu as montré dans ta jeunesse, je t'envoie à Gryffondor ! Je suis sûr que tu seras ravie et que tes camarades, t'accueilleront avec chaleur !

____________________
Je n'suis pas d'une beauté suprême
Mais faut pas s'fier à ce qu'on voit
Je veux bien me manger moi-même
Si vous trouvez plus malin qu'moi.

Les hauts-d'forme, les chapeaux splendides,
Font pâl'figure auprès de moi
Car à Poudlard, quand je décide,
Chacun se soumet à mon choix.

Rien ne m'échapp' rien ne m'arrête
Le Choixpeau a toujours raison
Mettez-moi donc sur votre tête
Pour connaitre votre maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : To Mandragore
Points de la maison : 148
Gallions : 0

Le personnage
Baguette: Bois de chêne blanc et tige de lierre grimpants. Elle mesure 25,30 cm. Très souple.
Chaudron:
Maison: Gryffondor

MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mar 2 Sep - 16:39

Merci beaucoup Choixpeau Magique.
Je suis ravie d'être dans cette maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 10/02/2014
Localisation : Au milieu de nul part
Points de la maison : 80
Gallions : 0

Le personnage
Baguette: Bois de bouleau, crin de licorne 27 cm
Chaudron: Etain
Maison: Serdaigle

MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mer 3 Sep - 6:29

Ooooh. T'as raté la meilleure maison. Enfin, bienvenue et félicitation pour ton histoire !

____________________
bounce  
Sang Pur
Voit dans le noir
 affraid
 :répartition: Serdaigle
  ^``^     
 (='.'=)
 (")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginny Blue
Grand Mage surpuissant
Grand Mage surpuissant
avatar
Date d'inscription : 08/09/2013
Localisation : Dans mon bureau
Points de la maison : 187
Gallions : 4
Age : 27

Le personnage
Baguette: Bois de bouleau, écaille de basilics 25,30 cm
Chaudron: Etain format 24B
Maison: Directrice de la maison Serdaigle, directrice de Poudy, professeur de potion

MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mer 3 Sep - 7:53

Chocoballe xD
Bien, bienvenue à toi et félicitations pour ta maison Wink

____________________
"La vie est une équation, la magie en est la solution"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Coal
1ère année
1ère année
avatar
Date d'inscription : 23/04/2014
Localisation : Au lac
Points de la maison : 68
Gallions : 0
Age : 15

Le personnage
Baguette: Crin de licorne, 27,21 cm, bois de chêne
Chaudron: Etain
Maison: Serdaigle

MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mer 3 Sep - 8:38

Bienvenue !

____________________
L'amour est plus magique que n'importe quel sort! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : To Mandragore
Points de la maison : 148
Gallions : 0

Le personnage
Baguette: Bois de chêne blanc et tige de lierre grimpants. Elle mesure 25,30 cm. Très souple.
Chaudron:
Maison: Gryffondor

MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   Mer 3 Sep - 13:15

Merci beaucoup.

Dans l'ordre de préférence j'aime :
- Gryffondor
- Serdaigle
- Pouffsoufle
- Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation d'Aelita C. Blackrose [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Présentation] Oreste, cardinal des flammes [ Terminé ]
» Présentation de Solal Anthony Robbins *terminé*
» Présentation de Jimmy John Kent [Terminé!]
» • Présentation d'un justicier [Fiche Terminée !]
» Présentation Sentô Hushi, le Kuchiyose (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mandragore :: Les RPs :: Répartition des maisons-